Le sexe, le désir et l’écrivain

Aujourd’hui, nous allons parler de sexe. C’est un sujet qui intéresse tout le monde. Les écrivains aussi. Pour Douglas Kennedy, ce sont le sexe et l’argent qui motivent la plupart de nos actions.

COUVERTURE SCENE DE SEXE

Qui maîtrise le sexe et l’argent détient le pouvoir.

Les services secrets de tous les pays le savent bien. Pour s’assurer de la collaboration de quelqu’un, depuis toujours, on rémunère ses services, en numéraire ou en nature, ou bien on organise un chantage si le quelqu’un en question place ses valeurs morales avant son enrichissement personnel. Un chantage sexuel la plupart du temps.

➡️ Il est donc impossible à tout bon écrivain de fiction, soucieux de la crédibilité de ses personnages, de ne pas aborder ces questions sous une forme ou sous une autre.

Toutefois, et ce même si vous écrivez de la fiction érotique, les scènes de sexe obéissent aux mêmes règles que toutes les scènes.

Deux règles auxquelles vous ne pouvez pas déroger

  • ➡️Règle n°1 : elle renseigne sur les personnages, fait découvrir ou approfondit un aspect de leur psychologie.
  • ➡️Règle n°2 : elle fait avancer action.

Si vous réussissez à faire les deux en même temps, c’est parfait. Sinon, qu’au moins une de ces règles soient respectée.

dos-nu-fleurs-fenetre-sexe

Toutes les scènes sont difficiles à écrire

➡️Les scènes d’action autres que les scènes de sexe qui sont des scènes d’action (sauf accident), ne doivent pas avoir l’air trop mécaniques ni se perdre en détails inutiles.

Les lecteurs de cet article ont lu aussi :  9 clés pour surmonter efficacement le syndrome de la page blanche

➡️Les scènes d’émotion sont menacées par un monceau de clichés auxquels il n’est pas aisé d’échapper.

➡️Quant à la scène de sexe, elle est porteuse, en plus des clichés, de tabous judéo-chrétiens, de sous-entendus et de non-dits !

Toute une partie de nos contemporains, des hypocrites et/ou des malheureux, réprouvent le sexe ou ne s’y livrent que toutes lumières éteintes. Et surtout, on n’en parle pas.

D’autres glorifient leurs performances, réelles ou fantasmées, et se présentent comme des “bêtes de sexe”. De là à penser sexe de bêtes, il n’y a qu’un pas.

Entre les deux, tout le monde y pense, tout le monde le fait, mais ce n’est pas la première chose que vous dites de vous lorsque vous rencontrez quelqu’un.

Même chez le médecin, où pourtant, la transparence est votre alliée, on vous demande si vous dormez bien, si vous mangez bien, si vous faites suffisamment d’exercice.

Rarement si vous pratiquez le sexe régulièrement. A part en médecine chinoise, mais c’est une autre question.

Une fois tout ça posé, revenons à nos moutons.

desir-sexe-reussir-scene-corps

Écrire une scène de sexe

La première chose à vous demander, c’est donc “qu’est-ce que cette scène peut apporter à mon récit ?”

Une fois cette question résolue, il vous reste comme toujours à vous mettre dans la peau de votre narrateur et à imaginer ce qu’il dit des personnages en action.

Ce n’est pas tant l’action elle-même qui sera cruciale. Tous les lecteurs et lectrices adultes auront de toute façon l’expérience nécessaire pour comprendre de quoi il s’agit.

Le point important, c’est quels mots vous allez mettre sur cette action. Comment allez-vous en parler.

Dans les classiques, il y a la scène de sexe qui certes, fait avancer l’action, mais dont l’auteur se débarrasse rapidement, car son sujet est ailleurs.

Dans Cet instant-là, par exemple, une histoire d’amour tragique du même Douglas Kennedy, le sexe est présent à plusieurs titres.

  • ➡️Le héros et narrateur tombe amoureux d’une femme, ils entament une relation et “font du sexe”, tout à fait normalement. Le sexe est source de plaisir mais ce n’est pas le moteur de la relation.
  • ➡️Le narrateur partage son logement avec un artiste homosexuel, dont l’amant est par ailleurs marié et père de famille. Ils se cachent. Le sexe est source de danger.
  • ➡️Enfin, il y a le sexe contraint, car la petite amie du héros, celle dont il est tombée amoureux, mène une double vie d’espionne et doit se plier aux désirs dégoûtants de son chef direct, qui a le pouvoir sur elle.
Les lecteurs de cet article ont lu aussi :  7 études de cas pour bien décrire les lieux 🎧🖋️

Pourtant, Cet instant-là est un roman psychologique. Cinq cents pages autour de cette histoire d’amour, mais Kennedy passe très vite sur les scènes de sexe, qui ne l’intéressent pas plus que ça.

On mentionne et on passe rapidement à autre chose. Ce que vous pouvez très bien choisir de faire vous aussi. Ça fait vrai, ni trop puritain, ni trop olé olé, et l’action peut avancer.

ecrire-scene-coquine-buste-homme

Cependant, j’attire votre attention sur la mécanique du sexe, ou plutôt, sur le mécanisme qui mène au sexe : le désir.

Quand il s’agit de sexe, il y a l’avant, le pendant et l’après.

Bien avant la scène de sexe, à moins de décrire un viol, vous devrez amener le désir pour que cette fameuse scène ne tombe pas comme un cheveu sur la soupe mais au contraire, qu’elle soit un point d’orgue.

Le désir, comme vous le savez, est chose fluctuante.

Savoir ce que votre héros ou votre héroïne désire à un moment m du récit, qu’il s’agisse de sexe ou pas, et comment ce désir évolue en même temps que le personnage est essentiel à la qualité de votre fiction.

Avant le sexe, le désir

Le meilleur moment de l’amour, c’est quand on monte l’escalier. Je ne sais plus de qui est ce trait d’esprit, mais avouez que c’est bien observé.

Plutôt que de vous assommer avec mon blabla, je vous donne un exemple.

Voici une “scène de désir” prélevée dans La Horde du Contrevent d’Alain Damasio. C’est très écrit, poétique et suffisamment cru pour qu’on y croie. (podcast : 06’30”)

Ensuite, il y a le pendant.

Voici en extrait, le début de la relation du héros et de son aimée, dans Cet instant-là, de Douglas Kennedy, dont je vous parlais tout à l’heure (podcast : 08’44”).

scene-sexe-loup-cuir-fond-rouge

Attention au ridicule !

Surtout, surtout, n’écrivez pas de crétinerie cul-cul la praline censée donner chaud au lecteur si vous manquez d’imagination.

Relisez-vous et faites-vous relire. Si vous faites rire et que ce n’est pas le but recherché, réécrivez.

Les lecteurs de cet article ont lu aussi :  🎧🖋️Quand j'ai compris ça (l'établi, le grand bain, et...chut!)

Témoin ce morceau de bravoure trouvé dans un roman auto-publié dont, encore une fois, je tairai l’autrice. C’est toujours la même.

Je vous laisse juger (podcast : 10’40”).

Voyez, en matière d’écriture, tout est possible, mais tout n’est pas bon.

Et puis, il y a l’après, lorsque le désir se fait la malle.

Pour en parler, je vous propose un long extrait de Loin de Chandigarh, de Tarun J. Tejpal.

C’est l’incipit du roman et on comprend tout de suite de quoi nous allons parler. Je vous engage à le lire si ce n’est pas déjà fait, pour apprendre beaucoup sur comment décrire la mécanique du désir et du sexe, avant, pendant et après.

Avant de débuter cette longue lecture, qui clôturera ma causerie d’aujourd’hui, encore une ou deux choses.

ecrire-le-sexe-pamplemousse-doigts

Quelques ressources pour vous aider

Peut-être craignez-vous de décrire uniquement votre propre sexualité. Après tout, on n’écrit jamais qu’à partir de soi.

Si vous manquez d’idées rigolotes pour animer vos personnages, afin de renforcer votre créativité, je vous recommande la lecture de cet article.

Faites aussi un petit tour sur le site Harmonie des corps, il vous ouvrira peut-être quelques portes.

Enfin, ne manquez pas de visiter l’article de Nicolas Kempf, rédiger une scène coquine, dont voici le lien. Je sais, je cite beaucoup Nicolas, mais seulement quand je suis d’accord avec lui. Et je vous envoie chez lui quand je ne peux pas faire mieux.

Lisez ma critique de son roman Hard Rock Cargo ici-même, apprenez comment préparer votre texte pour la bêta-lecture ou faites le tri parmi les conseils concernant les dialogues.

Rejoignez-moi aussi sur ma chaîne YouTube pour le programme Rendez-vous avec, inauguré par Nicolas qui nous parle des différences et des similitudes dans l’écriture d’un scenario de BD ou d’un roman.

Voici maintenant l’extrait promis de Tarun J. Tejpal, l’incipit de Loin de Chandigarh (podcast :

parler-desir-lecteur-bouche-lmain

Rejoignez l’Atelier de Fiction, atelier d’écriture créative en ligne.

C’est un groupe Facebook de passionnés dans lequel est publié chaque jour un nouvel exercice.

a tout a l’heure de l’autre côté
Partager l'article :

Une réponse à “Le sexe, le désir et l’écrivain”

  1. Irene de mon agenda bien être dit :

    Wahou bel article on sent l’expertise 😀 bravo

Ecrivez un commentaire, je me ferai un plaisir d'y répondre.

%d blogueurs aiment cette page :