RENDEZ-VOUS AVEC DAVID KNECHT

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

LA TRADUCTION LITTERAIRE, UN ART DIFFICILE ET MECONNU

La semaine passée, j’ai eu l’occasion de m’entretenir avec un jeune homme passionné par son art, la traduction littéraire.

Oui, la traduction est un art. Foin des Google Translate et autres BabelCube, foin des versions latines laborieuses pour lycéens survoltés, la traduction littéraire se pratique avec enthousiasme, précision et persévérance. Elle requiert des centaines d’heures de recherche et d’études, et beaucoup d’abnégation de la part du traducteur dont le travail faramineux doit entièrement disparaître derrière le texte.

David Knecht dévoile pour nous quelques pans de ce métier méconnu/invisible (rayez la mention inutile) mais ô combien essentiel.

Combien de livres « traduit de…  » avez-vous dans votre bibliothèque ? Allez-y, comptez ! Et maintenant, imaginez-vous sans ces livres. Vertigineux, n’est-il pas ?

David Knecht, c’est un écrivain passé à la traduction par amour des belles lettres, un passionné, un perfectionniste. C’est aussi un garçon discret. Pour en apprendre plus sur lui, vous devrez vous rendre sur Linkedin 🙂 (https://www.linkedin.com/in/davide-kn…).

Quant à moi, je suis dorénavant beaucoup plus active dans le groupe Facebook : https://www.facebook.com/groups/latel

Même si ce blog est toujours en ligne, j’ai en effet décidé d’y passer moins de temps et me concentrer sur ce qui me fait vraiment plaisir, écrire de la fiction, accompagner les auteurs débutants et échanger autour de l’écriture.

Les lecteurs de cet article ont lu aussi :  Rendez-vous avec Nicolas Kempf [interview écrivain]
Partager l'article :

Ecrivez un commentaire, je me ferai un plaisir d'y répondre.

%d blogueurs aiment cette page :