Rendez-vous avec Nicolas Kempf [interview écrivain]

Je vous avais promis de la nouveauté, en voici. Pour essuyer les plâtres, l’ami Nicolas Kempf, dont le premier roman, Hard Rock Cargo, vient de sortir (aujourd’hui même, j’écris le 5 février).

Pour fêter ça, une interview d’un peu plus d’une heure en ligne sur YouTube, un extrait enregistré dans mon podcast (à écouter à partir de la minute 5, tout rond), et la critique du roman en question, que j’ai eu la chance de lire avant les autres puisque j’ai participé à la campagne de préachat menée par la maison d’édition.

Tout d’abord, la critique.

interview-ecrivain-couv-HRC

Ma critique du roman

Nicolas Kempf livre un premier roman pétulant et plein d’invention et se fait plaisir en ciselant la langue aux petits oignons. Ca tombe bien. Nous aussi, ça nous fait plaisir.

Avec Hard Rock Cargo, il aborde le thème de la paternité dans ce qu’elle a de plus réjouissant et de plus inquiétant à la fois.

Métral est un gentil géant pas très fufute mais attachant. Solide. Responsable. Une valeur sûre. On aimerait tous avoir un pote bâti sur ce modèle. On prendrait soin de lui pour lui éviter les galères.

Les lecteurs de cet article ont lu aussi :  Rendez-vous avec Julien Hirt : créer un univers ou créer le décor d'une histoire ?

Il se fait piéger par une bête histoire dont il aurait pu se sortir sans trop de casse mais qu’il choisit d’endosser car au bout du long tunnel qui l’attend, il y a un petit être pour qui il est prêt à tout donner : sa fille.

Fortement inspiré par les dialogues de Michel Audiard, Nicolas Kempf raconte, en 250 pages compactes, 15 ans et des poussières de la vie d’un homme dont la seule erreur est d’être innocent. Innocent envers et contre tous, innocent que c’en est pas possible, tellement innocent que le lecteur a mal pour lui.

N’ayez pas peur de Michel Audiard, pas besoin d’un dico d’argot pour lire HRC.

Nicolas Kempf est passé par la case BD, il est auteur de scénarios. Ca se voit. Ou plutôt ça se lit, dans le choix des mots et surtout des verbes, dans les images et le pouvoir évocateur des détails.

Je vous en livre un extrait dans le podcast ci-joint, démarrez à 05:00 tout rond pour faire connaissance avec Métral.

Une structure narrative en bois de fer, une intrigue qui se déroule tambour battant, des personnages bien campés, des dialogues justes qui font avancer l’histoire et toujours cette langue imagée qui plonge le lecteur dans une ambiance polar en noir et blanc comme on les aime, tous les ingrédients d’un bon livre sont réunis dans ce premier roman, paru chez Le Beau Jardin Editeur(cultivons la littérature), une maison qui pousse la cohérence jusqu’à imprimer sur papier recyclé.

Saluons cet engagement, pas si fréquent.

interview-ecrivain-nicolas-kempf

Naissance de ma chaîne YouTube

Des mois que je me dis que j’ai envie de vous faire partager mes rencontres avec des écrivains et des professionnels de l’édition ! Assez tergiversé.

Les lecteurs de cet article ont lu aussi :  Qu'est-ce que l'accompagnement ou coaching littéraire ? [Rv avec Astrid Stérin]

Il n’y a que le premier bas qui goutte, comme l’écrivait Gotlib dans un très vieux numéro de Rubrique-à-brac que j’avais fini par connaître par cœur à force de m’user les yeux dessus. C’était un jour où Gai-Luron était enrhubé.

Longue vie à lui, il est né la même année que moi, en 64. Excellente année, au demeurant.

Allez, assez jacté (pour rester dans le même registre) ! Je vous annonce la naissance officielle de la chaîne YouTube Ecrire de la Fiction.

J’y partagerai des entretiens (Rendez-vous avec…), des chroniques (surprise!) et une rubrique dont je cherche encore le nom, qui donnera la parole à des lecteurs/lectrices, pour changer un peu.

Pour débuter, voici le rendez-vous avec Nicolas Kempf, lors duquel nous n’avons pas parlé de son roman Hard Rock Cargo mais des différences et des similitudes entre l’écriture d’un scénario de BD et d’un roman.

Ca se passe ici (filez tout de suite à 02:04, avant c’est la cuisine de Zoom) :

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

interview-ecrivain-4

Soyez sympa, rendez-moi service. Partagez autant que vous pouvez dans vos réseaux sociaux ou auprès de vos ami(e)s écrivains. Aidez-moi à faire connaître la chaîne.

Je suis d’ailleurs à la recherche d’écrivains et de professionnels du livre ayant des choses (intéressantes) à dire. Si vous en connaissez, passez-leur le mot.

Si vous-même désirez que je chronique votre roman, sur Babelio ou dans ce blog (ou les deux mon capitaine), faites-moi signe aussi. Mais attention, je dis ce que je pense, si je trouve ça mauvais, je dirais que je trouve ça mauvais.

Rejoignez l’Atelier de Fiction, atelier d’écriture créative en ligne.

C’est un groupe Facebook de passionnés dans lequel est publié chaque jour un nouvel exercice.

a toute a l’heure de l’autre côté
Partager l'article :

Ecrivez un commentaire, je me ferai un plaisir d'y répondre.

%d blogueurs aiment cette page :