Le cadre spatio-temporel ou le contexte historique et sociétal de votre roman [exercice inclus]

A part à écrire un conte ou un album jeunesse, vous aurez besoin de situer l’action de votre récit dans un contexte géographique, historique et sociétal, dans le cadre spatio-temporel qui le rendra vraisemblable et créera l’atmosphère idoine.

Commençons, une fois n’est pas coutume, par enfoncer une porte ouverte.

plage-cadre-spatio-temporel

L’importance du cadre spatio-temporel

➡️Si vous donnez dans la saga intergalactique ou dans la fantasy, il vous appartient de créer un monde assez solide pour que le lecteur y croie.

Pour cela, vous devrez être capable de le décrire en détails, même si vous ne les communiquez pas tous au lecteur, sous peine de le raser (attention au désastreux effet «encyclopédie »).

➡️De même, si votre domaine de prédilection est la fiction historique, vous aurez à cœur de vous documenter sur les usages de l’époque afin de ne pas commettre de bévue.

➡️Vous écrivez des biographies pour vos contemporains qui veulent garder une trace de leur passage à destination de leur famille ou qui pensent que ce qu’ils ont vécu est digne d’intéresser les lecteurs ?

Encore une fois, vous prendrez soin de questionner votre commanditaire et de vous documenter, afin de tisser ensemble ce dont il veut parler et le contexte, l’époque et le lieu où l’action s’est déroulée.

➡️Pour votre autobiographie, vous n’aurez aucun mal à pratiquer cet exercice, car la mémoire est ainsi faite qu’elle range ensemble la petite et la grande histoire dans des associations souvent surprenantes mais vivaces.

Mais ce qu’oublie trop souvent l’écrivain débutant, dont vous faites peut-être partie, c’est que tout roman, même celui censé se dérouler ici et maintenant a lui aussi besoin de tous ces éléments.

Un roman, tout comme une biographie prend place dans un flux, dans un cadre spatio-temporel.

voie-lactee-cadre-spatio-temporel

Pour bien comprendre les enjeux du cadre spatio-temporel, observez votre propre vie

Par exemple :

  • ➡️Quel est l’événement familial qui vous a marqué ?
  • ➡️Vous souvenez-vous d’une série télé de votre jeunesse, ou d’un livre qui vous a impressionné ?
  • ➡️De la marque de thé préféré de votre grand-mère ? Ou de sa marque de gnole préférée, on ne choisit pas sa famille.
  • ➡️Du nom du chien de votre voisin ?
  • ➡️etc
Les lecteurs de cet article ont lu aussi :  L'Amérique des écrivains : La seule différence entre Ernest J. Gaines et moi 🎧🖋️

De la même façon que vous vous rappelez ce genre de détails, rappelez vous des événements qui ont marqué la société.

Par exemple :

  • ➡️Etiez-vous né en 1989 ? Si oui, vous vous souvenez sûrement de là où vous étiez lorsque vous avez appris que le mur de Berlin était tombé ?
  • ➡️Lorsque l’équipe de France de football a gagné la coupe du Monde ?
  • ➡️Lorsque les deux tours du World Trade Center sont tombées ?
  • ➡️Lors des attentats parisiens qui ont ravagé le cœur des français (et du monde entier à part quelques barbares) du Bataclan et de Charlie Hebdo ?
  • ➡️Si oui, quels « petits » événements de votre vie associez-vous à ces dates majeures ?

Les personnages de votre roman aussi

Vos personnages de fiction aussi doivent évoluer dans un contexte historique, sociétal et politique.

Ces événements, la chute du mur, les vagues d’attentats, tout le monde les a vécus, les a perçus. Tout le monde a un souvenir associé.

Les évoquer, même brièvement, enverra en deux mots le lecteur dans sa propre histoire, ses émotions, ses ressentis.

A partir de là, si vous n’êtes pas trop mauvais, vous l’aurez attrapé.

Mes exemples sont énormes à dessein. A vous de trouver les vôtres, ou plutôt, ceux qui seront le plus significatifs pour vos héros.

Vous n’avez pas besoin d’en faire trop, mais rapprochez le personnage du lecteur en évoquant des faits dont celui-ci a connaissance, des usages de sa classe sociale, des objets ou des modes en rapport avec son milieu.

ciel-nuit-cadre-spatio-temporel

Le mouvement naturel de la pensée

Pour ne pas tomber dans une rédaction bêtement scolaire et ne pas perdre le lecteur en cours de route, ne présentez pas le contexte tout à trac dans une longue exposition mais parsemez plutôt votre texte de points de repères.

Pourquoi ? Parce c’est ainsi que fonctionne le mouvement naturel de la pensée.

➡️Vous arrive-t-il de vous remémorer brièvement un événement passé, une conversation, une situation ?

➡️Quels sont les images, les mots, les couleurs, les odeurs, qui vous reviennent à ce sujet ?

➡️En faites-vous longuement le tour de la façon la plus exhaustive possible ?

Bien sûr que non.

Votre cerveau, plus rapide que la señora qui tire plus vite que son hombre, bondit d’une idée à l’autre, fait des associations, se rit de la chronologie et fonctionne selon ses repères propres.

Lorsque vous pensez à l’avenir, le même phénomène se produit.

Il est très difficile de fixer sa pensée sur une idée unique et de ne pas se laisser embarquer par elle au point de se retrouver entièrement ailleurs au bout de quelques minutes.

Les lecteurs de cet article ont lu aussi :  Une bêta-lecture, ça se prépare

Vous vous dites « il faut que je rachète du shampoing » en entrant sous la douche et une fraction de seconde plus tard vous êtes en train de sourire en évoquant une conversation avec un ami puis, sans transition, votre esprit bondit vers le livre que vous êtes en train de lire, etc.

Pour respecter ce mouvement tout ce qu’il y a de plus naturel, vous veillerez, en qualité d’auteur, à parsemer des indices et des explications brèves dans le corps de votre texte plutôt que de faire de longues expositions du contexte.

Vous préférerez l’ellipse, l’analepse (autrement dit flash-back ou retour en arrière), voire la prolepse (anticipation d’un événement) plutôt que la linéarité chronologique que l’on réservera pour les livres d’Histoire (avec une grande H comme disait je ne sais plus qui).

aurore-boreale-cadre-spatio-temporel

Votre lecteur vous remerciera.

Une façon simple de créer le cadre-spatio-temporel de votre roman

Pour éviter d’écrire sur des personnages suspendus dans l’espace qui ne s’insèrent dans aucun contexte, habituez-vous à repérer des petites et des grandes choses mais significatives pour toute une génération (de lecteurs).

Une musique, une publicité, une décision politique à l’échelle d’une nation ou parfois même de la planète…

2020 est une année étrange à tous points de vue. Croyez-vous possible de l’évoquer dans une fiction sans mentionner la Covid 19 et le confinement, même brièvement ?

En général, l’écrivain n’a pas directement vécu les événements qu’il évoque, mais il choisit de raconter une histoire qui se vit au milieu d’un contexte fort.

Tout l’enjeu est la profondeur du questionnement qui constitue le fil conducteur de votre livre.

La majeure partie des grands romans ont pour contexte des époques troublées, des crises, des conflits.

Il est tentant de vouloir tisser la grande et la petite histoire et de montrer comment la marche du monde influe sur la vie des gens.

Si cela est votre cas, prenez le temps de vous documenter, non seulement sur les grands événements, mais aussi sur les petites choses du quotidien.

Si votre action se situe dans le passé, comportez-vous comme s’il s’agissait d’un pays étranger.

Recherchez des images d’archives, voyez comment on s’habillait, quels spectacles ou quels films marchaient le mieux, quelles technologies étaient à la pointe du progrès.

Faites tout ce que vous pouvez pour vous mettre à la place de vos personnages.

Appliquez aussi ce principe à votre propre histoire, pour nouer solidement les fils de la mémoire.

Georges Perec, cet obsédé du temps qui passe, nous montre comment faire pour retrouver de quoi évoquer le passé à petites touches subtiles et délicieuses.

Les lecteurs de cet article ont lu aussi :  Comment décrire un lieu : 5 clés indispensables 🎧🖋️

Pour pratiquer l’exercice que je vous propose aujourd’hui, réservez une heure ou deux.

horizon-ciel-montagne

Pour retrouver un cadre-spatio temporel ancien, pratiquez le “je me souviens”

Pour lancer la machine, isolez quelques années de votre vie.

Par exemple, vos années de lycée, où les années durant lesquelles vous avez suivi les compétitions de volley-ball de votre fils aîné… ou tout autre période suffisamment tranchée.

Faites ensuite un inventaire à la manière du “Je me souviens” de Georges Perec.

Il ne s’agit pas tant de rendre compte des événements de votre propre vie, mais plutôt du contexte historique et sociétal, ainsi que du paysage médiatique.

Exemples tiré de Georges Perec :

Je me souviens que dans le film “Knock on wood”, Danny Kaye est pris pour un espion du nom de Gromeck.

Je me souviens de “Bébé Cadum”.

Je me souviens de Paul Ramadier et de sa barbiche.

Je me souviens que Colette était membre de l’Académie royale de Belgique.

Je me souviens que la violoniste Ginette Neveu est morte dans le même avion que Marcel Cerdan.

Pour vous aider, écoutez de la musique en rapport avec ce que vous souhaitez décrire.

Par exemple, si vous écrivez sur la chute du mur de Berlin et que vous n’y étiez pas, visionnez non seulement les informations d’époque mais recherchez aussi sur internet les groupes punks et rocks de 1989/1990 et écoutez-les.

A vous de jouer.

Si vous aimez les exercices d’écriture, rejoignez l’Atelier de Fiction, c’est un atelier d’écriture créative en ligne, un groupe Facebook de passionnés dans lequel est publié chaque jour un nouvel exercice d’écriture créative.

Foire aux questions [FAQ]

Qu’est-ce que le cadre spatio-temporel d’un roman ?

Le cadre spatio-temporel désigne les lieux et la chronologie d’un roman, d’une histoire. Il y a plusieurs façons d’aborder le cadre spatio-temporel.

Comment rendre un roman vivant grâce au cadre spatio-temporel ?

Pour rendre votre roman vivant, ne pratiquez pas une chronologie exhaustive et linéaire mais amenez le cadre spatio-temporel par petites touches, dans le courant de la narration, en respectant le mouvement naturel de la pensée.

Quelles techniques employer pour créer le cadre spatio-temporel d’un roman ?

Les meilleures techniques pour le roman sont l’ellipse (on passe sous silence une partie du temps passé qui ne présente pas d’intérêt pour la narration), l’analepse (retour en arrière ou flash-back) ou la prolepse (anticipation d’un événement), qui respectent le mouvement naturel de la pensée.

Comment s’entraîner à bâtir un cadre spatio-temporel naturel dans un roman ?

En pratiquant l’exercice d’écriture « Je me souviens », on peut collecter des informations pour tisser ensemble la petite et la grande histoire.

Partager l'article :

6 réponses à “Le cadre spatio-temporel ou le contexte historique et sociétal de votre roman [exercice inclus]”

  1. Merci pour tous tes conseils.
    Poser un cadre bien établi permet aux lecteurs de s’y retrouver et de s’immerger réellement dans l’histoire. JE rejoins le commentaire de Nico06. J’ai besoin moi aussi de repères. Je me souviens d’ailleurs avoir lu des romans avec beaucoup de personnages et avoir dû faire l’arbre généalogique pour m’y retrouver au milieu de tout ce monde !!!

    1. Vie QuatreSixQuatre dit :

      Et tu n’as pas craqué ? Ca devait être diablement passionnant :

  2. J ‘adore écrire des fixions, et je ne m’ étais pas rendu compte que je les vivais en les écrivant jusqu’ a ca que je lise ton article. C’est magnifique tu partages cet art avec le monde. Un excellente façon de le changer en mieux, Merci de ce bon article.Elisa

    1. Je ne sais pas ce que tu entends par “je les vivais en les écrivant”, mais je te crois sur parole.

  3. Pour moi ces deux éléments (associés au portrait détaillé des personnages) sont essentiels à la création d’une ambiance et indissociables de l’atmosphère de l’histoire. En tant que lecteur je vois à quel point j’ai besoin d’avoir des repères (j’attends cela dès les premières pages). Je pense que c’est pour mieux poser les bases de l’histoire dans ma tête. Merci en tous cas pour ces rappels, tellement importants.

    1. Merci Nico, je vois que tu ne rates aucun de mes articles, je suis touchée de l’intérêt que tu portes à ce blog.

Ecrivez un commentaire, je me ferai un plaisir d'y répondre.

%d blogueurs aiment cette page :