🎧💻Correction de texte : 10 raisons de passer par un correcteur professionnel [test correcteurs gratuits inclus]

lettres-imprimerie-correction-texte

Ne nous voilons pas la face. La correction de texte par un professionnel a un coût. 

Si vous débutez votre activité de blogueur, vous n’avez sûrement pas beaucoup d’argent à investir pour déléguer les différentes tâches. 

Et puis, vous parlez français. 

Vous écrivez français. 

Depuis toujours. 

Et tout le monde vous comprend.

Cependant, 🛑 ne faites pas l’erreur de publier des articles approximatifs, car cela sera préjudiciable à votre crédibilité, et vous devez absolument être crédible.

Dans cette optique, je vous conseille d’optimiser vos contenus en faisant appel à un correcteur de texte professionnel.

Pourquoi ?

Que fera le correcteur professionnel que vous ne pourriez pas faire vous-même ?

A l’exception de la majorité des livres auto-édités, aucun ouvrage ne parvient auprès du grand public sans être passé entre les mains d’un correcteur de texte professionnel. 

C’est d’ailleurs peut-être bien pour cette raison que les livres auto-édités ont si mauvaise presse auprès des libraires.

Aussi pointu, aussi reconnu, aussi plébiscité que soit l’auteur, son roman, son essai, ou même son ouvrage technique, est relu avec attention par un œil extérieur avant l’ultime étape de mise sous presse.

Malgré cela, on trouve encore parfois une ou deux coquilles dans des livres, qu’un lecteur compétent décèlera au premier regard.

Deux fautes sur 350 pages ne nuisent pas vraiment, mais s’il vous est déjà arrivé de tomber dessus dans le fil d’une lecture, vous savez que 🛑 l’esprit se focalise immédiatement sur la coquille et décroche du récit, aussi palpitant soit-il.

C’est en grande partie pour cela que tout texte destiné à être lu se doit d’être irréprochable.

Bien avant le fond, le lecteur s’attache à la forme.

Orthographe, grammaire, syntaxe et ponctuation correctes et fluides en sont les quatre piliers.

Aucun moyen d’y échapper.

Blogueurs, le succès de vos articles dépend en tout premier lieu de leur qualité. Je ne vous apprends rien en écrivant cela. 

Vos contenus doivent trouver leur audience, après quoi certains d’entre eux seront lus et partagés par des milliers d’internautes au cours des années. Peut-être même par des centaines de milliers ! Je vous le souhaite sincèrement.

Auteurs, ce serait prendre un gros risque que de soumettre votre ouvrage à une maison d’édition sans avoir auparavant travaillé la meilleure version possible, ré-écrit les passages faibles, traqué les coquilles et les redites.

Il faut savoir que les lecteurs des maisons d’édition avouent se faire une idée sur un tapuscrit dès les dix premières pages et en écarter beaucoup dès ce stade.

Non seulement ils n’ont pas le temps de lire tout ce qui leur est envoyé, 🛑 mais encore il est très désagréable pour un regard exercé de devoir trouver son chemin dans un champ de mines lorsque le texte est truffé de fautes.

➡️ Sur internet, le temps d’attention d’un visiteur qui “scrolle” sur votre site est de 12 secondes. Ce n’est pas moi qui le dit, c’est Microsoft.

Il est donc nécessaire de procéder à une relecture vigilante avant toute publication.

L’intervention d’un correcteur professionnel est indispensable.

Pourquoi ? C’est ce que je vous explique en 10 raisons.

Vous me suivez ?

10 bonnes raisons de faire appel à un correcteur professionnel.

❇️ 1-Vous n’êtes pas la personne la plus indiquée pour vous relire.

Tout le monde, mais pas vous.

Pour écrire ce texte, vous avez effectué de longues recherches. Puis vous avez mis vos idées en ordre.

Puis vous avez écrit, durant quelques heures.

Notez bien que si vous proposez des bonus à vos visiteurs, ou rédigez des pages de vente, des séries de courriels, vous ne calculez plus le temps en heures, mais plutôt en jours.

Mais ça y est, enfin. C’est presque prêt.

Il ne reste qu’une ultime étape. La relecture lente, à haute voix, pour vous assurer de ne rien laisser passer.

Et puis, publier !

Eh non !

Raté !

Dans 99% des cas, il reste encore des fautes.

Ce sont VOS fautes.

Vous ne les voyez pas, car VOUS les avez écrites.

C’est tout bête.

Les fautes des autres vous sautent aux yeux, mais les vôtres continuent de vous échapper malgré votre volonté de bien écrire et tout le temps que vous passez à vous relire.

❇️ 2-Le correcteur orthographique automatique de votre traitement de texte ne suffit pas.

La plupart des blogueurs valident leurs textes au moyen du correcteur orthographique installé par défaut sur leur ordinateur.

Les lecteurs de cet article ont lu aussi :  Comment écrire sans fautes (vos articles de blog) 🎧📖

Avec plus ou moins de réussite.

Ce qui est certain, c’est que vous ne deviendrez pas meilleur en français en utilisant le correcteur orthographique de votre logiciel de traitement de texte.

Si vous êtes moyen, ou même faible en français, vous le resterez.

Le correcteur automatique corrigera les fautes d’orthographe et dans une certaine mesure, la ponctuation, mais pas plus.

Vos accords fautifs perdureront. Vos redites aussi. Vos phrases bancales resteront bancales.

Pour tenter de pallier cela, l’étape suivante est de faire appel à un correcteur de texte gratuit en ligne.

Hélas, ça ne suffit pas.

Il existe de nombreux correcteurs de français gratuits, utilisables avec une simple connexion internet.

Vous faites un copié-collé de votre texte dans l’espace réservé à cet effet et vous prenez connaissance des propositions de correction.

C’est simple, net, rapide et sans bavure.

Sans bavure ? Vraiment ?

Ne tournons pas autour du pot.

Ces services de correction gratuits ne vous aideront jamais à améliorer votre écriture.

La preuve ?

J’ai réalisé un test des principaux correcteurs de texte gratuits en ligne.

C’est juste en dessous.

❇️ 3-Les correcteurs de texte gratuits en français ne sont pas la solution.

La meilleure façon (la seule !) de savoir si ça fonctionne, c’est d’essayer.

J’ai donc réalisé un test comparatif en me rendant tout d’abord dans Google Chrome, où j’ai recherché : “correction de texte en ligne”.

Voici les résultats affichés dans la SERP :

capture-ecran-serp-google-correction-texte
capture-ecran-serp-google-correction-texte-2

Comme vous le savez, la majorité des internautes ne vont pas plus loin que la première page. C’est tout votre problème. Je me suis donc arrêtée là.

Ensuite, j’ai tapé une phrase, à dessein bourrée de fautes, dans chaque “espace prévu à cet effet”.

Voici cette phrase, dans sa version correcte :

Les pays voisins de la France étaient les États-Unis, le Pérou et la Hollande.”

Ce qui est déjà une belle ânerie, mais correcte du point de vue orthographique, syntaxique et grammatical.

Les règles de la ponctuation sont aussi respectées.

Pour réaliser ce test tout bête, j’ai écrit cette phrase fautive à l’identique dans chaque correcteur gratuit proposé dans la SERP de Google Chrome.

La phrase fautive est :

“les pays voisin de la france était les états unis le perou et la Aullande.”

Il manque :

  • 5 majuscules (Les / France / États-Unis / Pérou),
  • un trait d’union (États-Unis),
  • une virgule (entre “États-Unis” et “le Pérou”),
  • deux pluriels (voisins / étaient), un accent aigu (Pérou).
  • Ajoutez-y l’orthographe fantaisiste de la Hollande, soit 11 fautes.

En 14 mots, c’est assez rare chez les blogueurs, mais vous saisissez l’idée.

Voici maintenant la correction proposée par CorrectionOnLine :

capture-ecran-correctinonline-correcteur-orthographe-gratuit-correction-texte

CorrectionOnLine détecte quelque chose de pas tout à fait net à “voisin”, mais ne se prononce pas. Il “voit” 3 fautes d’orthographe et curieusement, marque le point final de la phrase comme fautif, du point de vue de la typographie.

Peut-être du fait de l’absence de majuscule en début de phrase, ce qui l’a conduit à afficher que ce n’en est pas une. Dommage !

Ce que nous dit Reverso :

capture-ecran-reverso-correcteur-orthographe-gratuit-correction-texte

Reverso fait un peu mieux, en détectant les pluriels manquants, mais se plante complètement en proposant “les états unirent” !

No more comment !

Voyons du côté de Scribens :

capture-ecran-scribens-correcteur-orthographe-gratuit-correction-texte

6 fautes sur 14 détectées par Scribens !

Pas brillant.

J’ai longtemps utilisé Cordial, avec plus ou moins de confiance.

Voici sa performance :

capture-ecran-cordial-correcteur-orthographe-gratuit-correction-texte

Bof !

Corrector serait-il notre Graal ?

Corrector est présenté dans la SERP avec force icônes et un gros “2020” comme s’il était la trouvaille absolue.

C’est de bonne guerre.

Passera-t-il le test du sans-faute ?

capture-ecran-corrector.co-correcteur-orthographe-gratuit-correction-texte

Hélas non. Très peu concluant.

En revanche les publicités pour une marque de vêtements sont bien présentes, impossible de les ignorer.

Corrector serait-il une “couverture” pour un site de vente en ligne ?

Dans ce cas, je ne vois pas le rapport.

Mais l’espoir, paraît-il, fait vivre.

Il nous reste à examiner BonPatron et LanguageTool.

Le premier :

capture-ecran-bonpatron-correcteur-orthographe-gratuit-correction-texte

BonPatron se révèle le pire de tous.

Il ne connaît même pas le mot “Pérou”.

De là à penser que BonPatron… ce n’est pas l’Amérique ! 😉

Et enfin, LanguageTool :

capture-ecran-languagetool-correcteur-orthographe-gratuit-correction-texte

Ce n’est pas non plus celui-là qui va résoudre nos problèmes d’orthographe.

Verdict !

Aucun de ces correcteurs de français ne décèle l’intégralité des fautes.

Aucun n’est capable de lire États-Unis au lieu de “états unis”, alors qu’il s’agit clairement d’un contexte géographique.

Aucun ne voit que le sujet du verbe “être” est un pluriel.

Mieux encore, certains d’entre eux proposent des corrections fantaisistes.

“Les états unirent le Pérou et la Hollande”.

Sérieusement ?

Non, les correcteurs de français gratuits en ligne ne sont pas du tout fiables.

Seul(e) un(e) pro de la correction pourra vous fournir l’assurance de publier un contenu irréprochable.

❇️ 4-Publier tout de suite le meilleur article possible.

Un œil humain (plus souvent par paire, à moins que vous ne tombiez sur un correcteur borgne 😉) ira bien au-delà d’un correcteur “machine”.

Il comprendra de quoi vous parlez, saisira immédiatement que ce verbe fait référence aux trois propositions précédentes, il replacera les virgules au bon endroit, pour donner du rythme.

Il relèvera aussi les passages peu clairs, le manque de pertinence, les défauts de construction, les tournures lourdes ou mal formulées, les redites.

Coquilles ou fautes mettent par ailleurs en cause la pertinence de votre propos, nous l’avons vu dans l’introduction.

En effet, le lecteur se focalise sur la forme et décroche du fond.

Cela déprécie grandement votre prose.

Une correction par un professionnel vous assure contre cet écueil.

Un relecteur chevronné vous proposera des tournures plus percutantes, des sous-titres mieux formulés.

Il sectionnera vos phrases trop longues en tronçons et réorganisera votre texte pour le rendre fluide.

❇️ 5-Profiter d’un regard objectif et impartial.

Pour une relecture optimale, il faut pouvoir se mettre à la place du lecteur lambda.

Les lecteurs de cet article ont lu aussi :  🎧🖋️Un Blog parfait Vs Le Temps de vivre : Comment trouver l'équilibre ?

Or, il peut arriver qu’un correcteur maîtrise parfaitement l’élevage des otaries dans l’Ontario, mais si vous tombez dessus, ce sera vraiment un coup de bol… ou une blague de votre meilleur ami.

Être extérieur à votre sujet permet au relecteur de se concentrer à 100% sur ce que vous avez écrit.

Il ne sera pas tenté de superposer ses propres idées aux vôtres mais sera dans la position du lecteur lambda, innocent sur votre sujet.

Mais aussi attentif à ce que vous racontez, et comment vous le racontez.

Il choisira pour vous le vocabulaire approprié au contexte, trouvera les mots justes.

Il traitera votre prose avec la plus grande objectivité.

Qui fait souvent défaut à l’auteur d’un texte, c’est-à-dire vous et moi.

❇️ 6-S’assurer que votre “idée-force” est bien expliquée et comprise.

La plupart des articles développent une “idée-force”.

Par exemple, “Quel thermomètre de bain acheter pour son élevage d’otaries en Ontario” 😉 peut ainsi s’articuler autour de l’idée que la santé des otaries passe avant tout par leur confort, et leur confort par la bonne température de l’eau de mer.

De la même manière, cet article-ci, que vous êtes en train de lire, développe l’idée que la seule façon de s’assurer de publier du contenu vraiment qualitatif est d’utiliser les services d’un correcteur professionnel.

Je dois donc, en l’écrivant, m’assurer que c’est l’idée que vous retiendrez à l’issue de votre lecture.

Imaginons un instant que je sois une blogueuse débutante.

Imaginons aussi que je ne sois pas copywriter, ni écrivaine.

Je dois juste “vendre” un service de correction.

Tous les articles que j’ai lus à ce sujet m’ont bien expliqué comment je dois, pour passionner mon lecteur, lui raconter une histoire.

Je commence donc par vous parler de mon propre blog, puis, un peu à court d’inspiration, je dérive du sujet principal (le service de correction) et je commence à écrire au sujet de mon prochain voyage dans l’Ontario pour visiter un élevage d’otaries.

Mon article au final fait 3000 mots, car j’ai la plume facile.

Je le termine par un magnifique appel à l’action vous engageant à utiliser un service de correction et je choisis mon mot-clé “correcteur de texte en ligne”, comme slug.

Et je poste ça, toute contente de moi.

C’est vrai, j’ai écrit 3000 mots…

C’est du boulot mais j’espère que cela va me rapporter beaucoup de lecteurs.

Y croyez-vous ?

Pas moi.

Les lecteurs arriveront peut-être sur mon article.

Mais y resteront-ils ?

Reviendront-ils sur mon blog ?

Non.

Car je serais hors sujet, ou confuse, la plupart du temps.

Admettons maintenant que j’envoie mon texte-fleuve pour relecture par un professionnel.

Il y a de fortes chances qu’il me le retourne avec pas mal de coupes.

Ou qu’il me pose carrément la question : “Quel est le sujet de ce texte ?”

J’exagère toujours un peu dans mes exemples, mais avouez qu’il peut arriver aux débutants de se laisser emporter par le clavier, au détriment de la pertinence du contenu.

Une relecture professionnelle le décèle et fait le nécessaire pour y remédier, ce qui évite de devoir revenir sur un ancien article au bout de quelques mois, lorsqu’on prend un peu de bouteille, ou encore, de le jeter carrément à la poubelle.

❇️ 7-Investir dans la publication d’un texte de référence, une fois pour toutes.

Soyons encore plus clairs : le seul but que vous devez viser est de publier des textes d’une telle qualité qu’ils deviennent des références et passent haut la main l’épreuve du temps.

Des articles au contenu rédactionnel soigné, pertinent, exhaustif.

Un texte passé sous la loupe d’un professionnel aura 10.000 fois plus de chances d’atteindre ce statut.

Car aucun professionnel ne laissera jamais passer :

“les pays voisins de la France était les états unirent le Pérou et la Hollande.”

Après relecture et correction par un pro, il vous suffira de promouvoir votre article, sous sa forme aboutie, pour lui permettre d’être partagé de nombreuses fois, cité, montré en exemple.

Avouez que ça fait réfléchir.

❇️ 8-Améliorer sensiblement les performances de votre site.

Il y a un autre corollaire.

Admettons que vous parveniez à faire croire à Google et ses amis que vous êtes une sommité dans votre domaine.

Admettons qu’un de vos articles, que vous avez promu savamment et longuement, parvienne en première page.

Que se passera-t-il si les internautes qui le visitent le quittent au bout de quelques dizaines de secondes ?

Votre blog, truffé de coquilles, vous aura fait perdre en crédibilité auprès de vos visiteurs.

Le temps de lecture s’en ressentira.

Retour dans l’obscurité, ne touchez pas 20.000 “j’aime”.

Les algorithmes des moteurs de recherche calculent les performances de votre site grâce au temps passé à scroller dans vos pages.

Pensez-y !

A thématique égale, à discours également pertinent, un texte à l’orthographe irréprochable, à la présentation soignée, sera toujours tellement plus alléchant qu’un article mal fagoté.

❇️ 9-La correction de texte est un métier.

Il existe un code ortho-typographique très précis, qui ne s’invente pas.

Le français est une langue magnifique, mais pleine de chausse-trappes.

Les règles de grammaire ne sont pas toujours évidentes.

Traits d’union ou pas, homonymes, accords de genre, pluriels des mots composés, lettres muettes, accents…

Autant de pièges ouverts sous vos mots, dans lesquels vous pouvez tomber à tout instant, en toute bonne foi.

Corriger un texte pour en tirer toute la saveur, en exprimer tout le potentiel, est un métier à part entière.

Cela ne s’improvise pas.

❇️ 10-Économiser votre plus précieuse ressource : le temps.

Relecture et réécriture demandent toujours plus de temps que le premier jet.

Or, le temps, c’est justement ce dont vous avez le plus grand besoin lorsque vous développez votre business en ligne.

Du temps pour écrire, mais pas seulement.

Du temps pour gérer tous les aspects techniques de votre blog.

Les lecteurs de cet article ont lu aussi :  🎧🖋️Blocage de l'écrivain : comment le surmonter

Du temps pour vous former.

Du temps pour promouvoir vos contenus.

Du temps pour lire les blogs qui vous inspirent.

Du temps pour tisser des relations avec les autres blogs dans votre thématique.

Du temps pour réfléchir à votre stratégie, pour travailler à vos produits, actuels ou futurs.

Du temps pour vivre, aussi.

Confier la relecture à un correcteur professionnel vous libère d’une étape pas vraiment rigolote pour vous consacrer à ce qui vous tient à cœur.

Pourquoi ne pas investir dans un correcteur payant ?

Il existe des correcteurs de texte payants. Les meilleurs, selon moi, sont Antidote et Prolexis. Vous pouvez, moyennant paiement, les télécharger et les installer sur votre PC.

Ils détecteront presque tout, car vous pourrez les paramétrer à votre convenance.

Il vous en coûtera entre 99 et 324 €, pour les versions de base d’un des deux logiciels cités ci-dessus.

Ce qui peut paraître un bon choix, car vous ne paierez qu’une fois… jusqu’à la prochaine mise à jour.

Toutefois, il n’existe pas encore de logiciel de correction, même payant, susceptible de se mettre à votre place.

Cela, seul(e) un(e) pro pourra le réaliser.

Sachez que de nombreux correcteurs ont un site et vous feront un devis rapidement.

Certains sont spécialisés dans les mémoires d’études, d’autres dans la relecture de romans ou d’ouvrages techniques.

Leurs services sont facturés au nombre de signes, ou de mots.

Vous trouverez aussi des copywriters, autrement dit des rédacteurs professionnels, qui rédigeront de bout en bout à votre place, en admettant que vous n’aimiez pas écrire, ce qui serait le comble du blogueur !

En conclusion, donnez-vous les moyens de réussir.

J’ai moi-même publié quelques articles dont je ne suis pas fière.

Des articles qui m’ont coûté de grands efforts et occupée pas mal de temps, à l’époque, pas si lointaine, où je m’entraînais à bloguer.

Pourtant, je suis plutôt compétente, en écriture.

Mais je manquais de recul et surtout, d’un œil extérieur perspicace pour me conseiller les bonnes modifications.

D’ailleurs, je les ai balancés à la poubelle, ces articles. Vous ne les lirez jamais.

En revanche, je me suis formée.

A l’écriture, à la typographie, au référencement naturel, au storytelling, et toute cette sorte de choses, comme disent nos amis anglais.

Bien formée.

Tellement bien formée, que l’idée m’est venue de créer un service spécifique, à la carte, pour les créateurs de contenus.

Ce service existe aujourd’hui. Il est tout frais. Je l’ai conçu comme une aide évolutive en fonctions de vos besoins.

Sa particularité est de vous offrir, en plus de la correction irréprochable de vos textes, toutes les clés pour apprendre à vous passer de mes services, à court terme.

Ainsi, vous investissez à la fois dans des contenus parfaits et dans votre propre formation, tout en gagnant un temps précieux.

Le tout pour une somme modique.

Les Services Pros sont accessibles par le menu… “Services Pros”.

Quel que soit votre choix, je ne saurais que vous recommander de veiller scrupuleusement à la forme de vos contenus.

Le mot juste, c’est juste un mot. Mais pas n’importe lequel. Et pas n’importe comment.

Foire aux questions

Comment corriger un texte automatiquement avec Word ?

Sélectionnez le menu “Fichier”, puis “Options”, puis “Vérification”. Désactivez la case “Vérifiez l’orthographe en cours de frappe”. Confirmez votre choix en cliquant sur OK.
Pour activer la correction orthographique, refaites tout le processus en activant la case “Vérifiez l’orthographe en cours de frappe.”

Comment bien corriger son texte ?

1-Laissez reposer votre texte jusqu’au lendemain et reprenez-le une fois reposé(e). Cette méthode nécessite de ne pas être en retard pour publier. A défaut, prévoyez au moins autant de temps de relecture que de temps pour l’écriture. L’idéal serait même de prévoir deux fois plus de temps.
2-Faites au moins 3 relectures. 1 relecture à voix haute pour la syntaxe et la ponctuation, 1 relecture pour l’orthographe et 1 pour le style. A chaque relecture attachez-vous à un aspect particulier et détachez-vous des deux autres.
3-Si votre texte est long de plusieurs milliers de mots, fractionnez-le et faites des pauses.
4-En cas de doute, cherchez la réponse dans votre moteur de recherche. Placez LeConjugueur dans vos favoris et n’hésitez pas à vérifier.
5-Pour être sûr(e) de bien utiliser la ponctuation, téléchargez mon guideLes règles de la ponctuation en français” sur ce blog. Je vous l’offre.
6-Si vous ne voyez vraiment plus rien, que pourtant, vous êtes seul(e) à pouvoir vous relire, et que ça urge, lisez votre texte à l’envers, c’est-à-dire en partant de la fin. En dé-contextualisant les phrases, vous les verrez mieux.
7-Faites appel à l’œil de lynx d’un relecteur professionnel.

Quel est le meilleur correcteur d’orthographe gratuit ?

Aucun. Lisez mon article. Je compare Scribens, Reverso, Cordial, BonPatron, Correctiononline, Corrector, LangageTool… Les correcteurs gratuits en ligne ne sont pas fiables du tout.

Quelles sont les raisons de faire appel à un correcteur professionnel ?

Il y en a au moins 10.
1-Vous n’êtes pas la personne la plus indiquée pour vous relire.
2-Le correcteur orthographique automatique de votre logiciel de traitement de texte ne suffit pas.
3-Les correcteurs de texte en français gratuits en ligne ne sont pas fiables.
4-Publier tout de suite des articles corrects, compréhensibles et cohérents.
5-Faire une relecture objective et impartiale.
6-Confirmer que votre “idée-force” est bien expliquée et comprise.
7-Investir dans la publication d’articles de référence.
8-Améliorer les performances de votre site.
9-La correction de texte est un métier.
10-Sauvegarder votre ressource la plus précieuse.
Lisez le détail dans cet article.

Partager l'article :

12 réponses à “🎧💻Correction de texte : 10 raisons de passer par un correcteur professionnel [test correcteurs gratuits inclus]”

  1. lartdesereconvertir dit :

    Article super intéressant, j’espère un jour avoir les moyens de passer par un correcteur car je suis tout à fait consciente de l’importance d’un correcteur

    1. Bonjour Maëva, je suis allée faire un tour sur ton blog et tes performances sont tout à fait honorables. Très agréable à lire, très pro, et presque aucune fautes. Bravo.

      1. lartdesereconvertir dit :

        Mdr, merci pour le presque lol, j’essai de travailler sur mon orthographe mais un long chemin m’attend encore pour atteindre la perfection lol

  2. pierrefavrebocquet dit :

    Tro de fote dortaugraf o daibus de thon artykl, du cou jé Dkrocher du fon ai me sui fauxcalisai sur la form 😀

    Et je suis content de ma connerie hahaha

    Plus sérieusement, longtemps je me suis demandé quel pouvait être le bénéfice de faire appel aux services d’un pro, par rapport à un logiciel. Etant d’une médiocrité déconcertante dans le domaine de l’orthographe, je ne voyais pas ce qu’une machine pouvait ne pas voir, qu’un œil humain décèlerait. Ton article y réponds parfaitement. (Désolé si il y a des fautes dans cette partie, je ne les vois pas ;-))

    1. Bonjour Pierre, tu n’es pas si médiocre que ça. Juste une faute à “répond”.

  3. Reverso… j’ai tellement lu de bêtises d’élèves quand j’enseignais l’italien. Ils écrivaient en français (avec déjà pas mal de fautes) et faisaient traduire au correcteur… et bien le résultat était parfois intrigant… voire hilarant de non-sens ou contre-sens. En tous cas, il est certain qu’une relecture extérieure attentive est toujours d’une grande aide 🙂

    1. Les traducteurs… encore pire que les correcteurs ! Tu as dû tomber sur quelques perles. Les as-tu compilées ?

  4. S’il y a bien un domaine dans lequel la technologie, les algorithmes et l’intelligence artificielle auront du mal à rattraper le savoir faire humain c’est peut-être dans celui du copywriting… enfin de tout ce qui touche au texte des articles dans la forme et dans le style. Merci pour cette synthèse en tous cas !

    1. Merci pour ce commentaire très bref !

Ecrivez un commentaire, je me ferai un plaisir d'y répondre.

%d blogueurs aiment cette page :