Le moment de la réécriture est venu

➡️Dans cet article, vous ne trouverez pas d’analyse pertinente, de conseils avisés ou de méthode révolutionnaire. Seulement quelques réflexions basiques et des nouvelles concernant la vie du blog. Sauf si je mens.

reecrire-coloeptere

Si vous attendez l’illumination, passez votre chemin. 2021 étant la suite logique et mathématique de 2020, il n’y a absolument aucune raison objective pour que tout recommence à zéro.

A moins d’une faille temporelle impromptue ou d’une étonnante visite.

Le souffle d’écrire

Je l’ai déjà dit, l’écriture est un art de longue haleine. Savoir souffler, c’est essentiel.

J’ai d’ailleurs très récemment parlé du souffle à propos du rythme de la phrase, ce qui semble très éloigné de mon sujet du jour, mais pas tant que ça.

Au bout du compte et selon les lois de la perspective, tout se rejoint, et tout disparaît. Comme j’ai moi-même décidé de ne pas disparaître (maintenant), je m’applique à trouver la bonne respiration. Ecrire. Souffler. Ecrire. Souffler.

➡️Et voila qu’une “nouvelle” année passe par là, pour laquelle j’ai défini quelques objectifs à court terme dont la réalisation va m’occuper à plein temps !

reecriture-coleoptere-vert

Ecrire, puis réécrire

➡️Tout d’abord et en priorité absolue, entamer et aboutir la réécriture des Histoires vraies du Bougreluche dont vous avez peut-être lu quelques chapitres (premier jet) dans ce blog.

Non, ce n’est pas une faute d’orthographe, j’ai bien écrit Bougreluche et non pas Bougreloche comme auparavant. Il s’agit d’une décision mûrement réfléchie.

Ce n’est pas le seul changement auquel j’ai décidé de procéder, la nouvelle version est un remaniement en profondeur qui bouleverse le récit (et l’améliore, du moins j’y compte) et me promet encore des heures et des heures de tête-à-tête avec mon clavier, ce qui m’excite au plus haut point. Les écrivains sont des drôles de gens, parfois.

Les lecteurs de cet article ont lu aussi :  Ecrire une nouvelle [+ 3 méthodes pour vous tirer d'affaire]

➡️Tout change. La construction (simplifiée), les personnages (approfondis), l’intrigue (enrichie), le message (éclairci)….

Tout, vous dis-je. Et pourtant, c’est le même livre. Seulement une autre étape.

etape-reecriture-coleoptere-fleurs-blanches

Pourquoi tout réécrire

Pourquoi ce remaniement ?

➡️Parce que je n’ai pas cessé de me former, de participer à des Masterclasses, d’échanger avec d’autres écrivains, de suivre les chaînes Youtube d’auteurs qui donnent de leur personne pour le élever le niveau tel l’excellent Jean-Philippe Depotte que certains d’entre vous connaissent déjà s’ils lisent mes courriels et font les exercices proposés.

➡️Je n’ai pas cessé de remettre en question mon propos, mon choix de structure, mon style, et d’approfondir encore et encore afin de pondre le meilleur livre dont je suis capable.

Car ce point est essentiel pour moi. Je n’écris pas pour me faire plaisir, même si j’y prends un plaisir intense, mais pour être lue.

reecriture-coleoptere-bleu-fond-jaune

Exemple de réécriture bâclée

La peste soit de tous ces pseudo-écrivains qui sont persuadés d’être des génies et, beaucoup plus grave, auto-éditent leurs crottes de nez telles quelles, sans aucun re-travail et sans vergogne !

Le nombre incalculable de merdes, passez-moi le mot mais je n’en trouve pas d’autre, qui sont auto-édités tous les jours, force pourtant le respect.

➡️Témoin cette perle, lue en feuilletant un ouvrage dont je tairai le titre et l’autrice (voir en bas de page !), que celle-ci m’avait envoyé pour que je le chronique (hic!) :

-Ne m’abandonne pas. Je ne veux pas que tu partes ! Tu sais, j’ai peur, je n’ai pas la force de te quitter. J’ai besoin de toi, de ta force, pour affronter la vie. Sans toi, je ne suis rien qu’une poussière perdue au fond de l’océan dans des solitudes aquatiques. Je t’aime. Alors ne m’abandonne jamais !

Tendrement, il lui sécha les pommettes que les larmes avaient irriguées et répondit :

-J’ai le sentiment de t’aimer depuis toujours et je ne t’abandonnerai jamais ; tu es la lumière de ma vie.

En se retournant une dernière fois derrière l’épaisse vitre, elle le vit pleurer pour la première fois. Il plaqua sa main contre la vitre. A peine étaient-ils séparés que leurs corps figés l’un à l’autre réclamaient encore de l’amour.

Gasp !

Vous trouvez ça drôle ?

Les lecteurs de cet article ont lu aussi :  [Podcast] Carnaval d'articles : ta meilleure histoire 🎧💻

Moi aussi. J’avoue. Mais aussi, je suis affligée. La dame, que j’abandonne volontiers dans ses solitudes aquatiques en compagnie des autres poussières, est paraît-il professeur de français et traductrice.

Elle aurait du goût pour la littérature.

Un goût de chiottes, assurément.

Car non, ce n’est pas du second degré, ça n’a rien à voir avec un quelconque pastiche lourdingue, elle écrit ça sincèrement, avec tout son cœur.

Elle raconte d’ailleurs une histoire qui semble pleine d’intérêt (à première vue, je n’ai pas lue, vous vous en doutez), malheureusement elle n’a jamais appris à écrire pour être lue et se contente de laisser couler hors d’elle tout le fatras de niaiseries dont elle est abondamment pourvue.

➡️Corriger les fautes d’orthographe ne suffit pas à faire un livre.

Et j’en viens à la suite de mon propos, peut-être un peu décousu.

C’est la première fois que j’écris directement dans WordPress sans faire ni brouillon ni longues recherches pour alimenter mon article. Ceci explique peut-être cela.

ameliore-premier-jet-reecrire

Accompagner l’écriture et la réécriture

➡️En second lieu, donc, commencer les accompagnements, pour aider les écrivains sincères à travailler en pleine conscience et éviter justement qu’ils se noient dans les scories subaquatiques.

Sérieusement, j’espère que vous n’écrivez pas comme ça ?

Sinon, arrêtez tout de suite de publier. N’arrêtez pas d’écrire, hein ! Si ça vous fait du bien d’écrire comme ça, no problemo. Juste, n’infligez pas cette torture inutile aux innocents lecteurs que nous sommes.

Revenons à l’accompagnement. Les accompagnements vont me demander du travail, que je compte bien accomplir à ma manière, en profondeur.

➡️A ce sujet, n’oubliez pas que vous avez jusqu’au 17 janvier inclus pour m’envoyer votre candidature par courriel, certain(e)s d’entre vous ont déjà lancé leur ligne et d’autres m’ont annoncé(e) un prochain envoi, mais il est encore temps de tenter votre chance.

ecrire-reecrire-chenille-papillon

Priorité à la réécriture

Tout ceci pour vous expliquer que je vais consacrer un peu moins de temps à ce blog et que la fréquence des longs articles fouillés risque de s’en ressentir. C’est provisoire.

Les lecteurs de cet article ont lu aussi :  Devenir écrivain Alain André - troisième partie [3/4]

➡️Priorité à la réécriture. La mienne. Et la vôtre.

En attendant, permettez-moi de vous souhaiter une excellente année littéraire et beaucoup de bonnes surprises et d’accomplissements.

Ne perdons pas notre temps avec de “bonnes” résolutions, prenons juste les décisions qui s’imposent, ce sera plus efficace et moins frustrant.

Ne lisez pas de mauvais livres. Des centaines de chefs-d’œuvre vous attendent en librairie ou en brocante.

➡️Organisez-vous pour réserver à l’écriture la place qu’elle mérite dans votre vie. La créativité est un puissant remède contre l’ennui, la négativité et même la maladie.

Dans cet article que j’ai écrit pour le blog Habitudes Zen, je présente 14 bonnes raisons de se mettre à l’écriture, accompagnées de quelques exercices ad hoc.

Et bonne année (malgré tout).

PS : J’ai laissé entendre que je citerai la pauvre autrice que j’éreinte ici et le titre de son affreux bouquin. J’ai menti. Mais c’est la dernière fois. J’ai aussi en tête de débuter bientôt des chroniques de mes lectures, dès que j’en aurai terminé avec la réécriture des Histoires vraies du Bougreluche, et je serai intransigeante avec tous les livres que l’on m’enverra. Je chroniquerai en mon âme et conscience, pour le meilleur et pour le pire. Qu’on se le dise.

voeux-2021-ecrire-fiction

Rejoignez l’Atelier de Fiction, atelier d’écriture créative en ligne.

C’est un groupe Facebook de passionnés – privé – dans lequel est publié presque chaque jour un nouvel exercice.

Les échanges y sont nombreux, bienveillants et chaleureux.

Il se peut même que de belles collaborations y voient le jour.

A TOUT A L’HEURE DE L’AUTRE CÔTÉ
Partager l'article :

3 réponses à “Le moment de la réécriture est venu”

  1. Bel article qui n’y va pas avec le dos de la cuillère !! Mais alors personnellement j’ai une question : est ce que les grands auteurs comme Victor Hugo s’y reprenaient à plusieurs fois ? Loin de là l’ambition de me compare à des écrivains reconnus mais est ce que là ne se situe pas leur génie ? Trouver du premier coup le bon angle, le bon ton et les formes pour le dire ? Merci pour cet article et entre nous… c’est bien de ne pas dénoncer son petit camarade 🙂

    1. Et non, justement ! Le génie, c’est du travail ! Tiens tu me donnes une idée Nicolas, je vais rajouter une tite galerie de brouillons d’écrivains histoire de montrer la vraie vie des romanciers. Merci pour cette question.

      1. Ahah et bien parfait !! Montre nous que rien n’est perdu !! 🙂

Ecrivez un commentaire, je me ferai un plaisir d'y répondre.

%d blogueurs aiment cette page :